Des punks raides

Des punks raides

Des sons déchirants

Paumés dans un bled

Sous le soleil plombant

Waoo, le regard

Tua sans mépris

La folie du solitaire

Le crayon s’abîma ou s’échina

Mais s’effrita

Sous le joug de la fatigue clarifiée.

La montée fut progressive

Et néophytique

Le fœtus se gratte la tête

Et le psy rappela le traitement

De sexe sur les épinards.

J’aime pas les épinards, c’est con.

La mandibule s’agrippa sur la bombe

Qui allait sauter son désarmement.

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Marc Mahé Pestka

Ecrivain, game designer, explorateur de littérature interactive depuis quelques décennies, déjà.

Les commentaires sont fermés.