TOUT 2

Et TOUT fera mal

Mal, le Mal, malin mutin

(où l’on retrouve la mutation comme un thème bidon)

alors

 alors

  alors

   le travailleur stakhanoviste

  travaillait

 travaillait

travaillait

Un peu de lueur au prix de nombreuses suées

Des putain de suées charbonneuses

Le dos en cristaux

« Avance », ou tu n’es plus un homme

Tu n’es plus libre

   juste un étron

le produit de ta mère et d’une paire

et que dois-tu faire?

A part mourir piqué de milliards d’infamies

comme la larve que tu es

Qui a osé m’appeler LARVE

Qui a osé sans me goûter

Qui saura le bonheur d’être dégrisé ?

Hou, hou

Je suis dans une autre dimension

Tu pourras jamais m’attraper

Tu croiras m’égratigner

Alors que même pas vrai

Je m’en irai, je m’en vais

Au long du fleuve du temps

Qui nous pend

Au nez

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Marc Mahé Pestka

Ecrivain, game designer, explorateur de littérature interactive depuis quelques décennies, déjà.

Les commentaires sont fermés.