TOUT 1

TOUT, je dis bien tout

Est abandonné ici-bas

Obligé de se trouver un but

Pour être un cube

Replié le long des trois dimensions

L’amour, l’argent, le temps

Non non

Pas l’argent pas le temps

Pas les lézards qui surgissent de ma grotte tout de suite

Déchirée par les fugaces moments d’éternité

ÉTERNITÉ

On m’a dit que j’avais des cheveux blancs

NON

Je ne veux pas pourrir

Dans les flammes de la banalité

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Marc Mahé Pestka

Ecrivain, game designer, explorateur de littérature interactive depuis quelques décennies, déjà.

Les commentaires sont fermés.