et paf !

et paf !

ce n’est pas

l’angoisse de la feuille blanche

ce n’est pas

un mal métaphysique

voire un métal qui fait si mal

une passagère envie de crever

ce n’est pas que je sois vide

outre dégonflée

sans plus de sève, sans un kopeck

l’imagination en berne

fantôme de mon enfance

borne du passé

des mots mal calibrés

c’est juste que

que je dis adieu

au héros que j’étais

pour mieux

jouir

du monde que je respire

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Marc Mahé Pestka

Ecrivain, game designer, explorateur de littérature interactive depuis quelques décennies, déjà.

Les commentaires sont fermés.