Têtes de mort

crânes, ils ont fière allure

le couteau entre les dents

sans peur sans gland ils n’en ont cure

ils boiront impur le sang des gens

d’en face, honnis, humaines caricatures

qu’il convient de vider de leur sens

monstres extraterrestres lémures

qu’on peut effacer sans y penser

ils sont beaux dans leurs droites coutures

déguisements rêvés d’enfants

casque mitraillette électronique armure

pilum et sternum des temps présents

aussi débiles qu’avant les soldats du futur

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Marc Mahé Pestka

Ecrivain, game designer, explorateur de littérature interactive depuis quelques décennies, déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *