Te regarder comme ça

Ai-je le droit de te regarder comme ça

Curiosité plantée de la tête au mollet

À la recherche de ce je ne sais quoi

Qui tiendrait en entier dans un grain de beauté ?

Suis-je un barbare défiant la loi des rois

Parce que j’ai forcé la limite sacrée

Sur un air de samba glissé comme un ninja

Jusqu’au seuil des cités, le mur intimité

Je ne crois pas mon gars, sûr que non Falbala

L’humain naît dans un point où la pulpe ne va pas

Où les auras cognent plus fortement que les trognes

Où les pognes tonnent sans qu’on se mette en rogne

Je voulais t’adresser un message de paix

Ta lumière cachée m’avait juste aveuglé

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Marc Mahé Pestka

Ecrivain, game designer, explorateur de littérature interactive depuis quelques décennies, déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *