ce petit coin de nature

les oiseaux chantent sur les poubelles d’acier

les rouages rouillés se couvrent de mousse verte striée

au pied de la chaîne de montage

mangée de lierre à l‘étranglement sage

au plafond ont surgi des lianes entre les plaques de béton

qui se balancent mollement entre les vieux néons

un jeune homme et une jeune fille se tiennent la main

le vent leur a fait hérisser le grain

leur union et leur corps fertiliseront la terre

afin que l’usine soit décomposée par l’énergie solaire

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Marc Mahé Pestka

Ecrivain, game designer, explorateur de littérature interactive depuis quelques décennies, déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *