au cross-road

je me croyais au cross-road

un vague air country dans les baveuses

d’un côté ferrer Ferré, parfaire le supplice

de l’autre trouver sa voie à l’équilibre des orées

toujours la quête de l’idole

se tordre le ventre à vomir ses envies

croire à son rêve révélé par le plaisir d’investir des vulves

gants mappant chaque millimètre du tunnel vers l’immensité

vivre quoi

enfanter la folie floue

le vertige maîtrisé arraisonné comme un navire de fret

à la saillie du brigantin

laisser bâtir des murs de confiance

aux moellons arrachés à ton ventre prométhéen

let’s go Lego

la boucle comme un collet claque

pour se refermer

claque et puis s’envole car les bouts ne s’accolent

dans cet interstice quantique

s’étiolent

les outils de la reconstruction

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Marc Mahé Pestka

Ecrivain, game designer, explorateur de littérature interactive depuis quelques décennies, déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *