un horizon

quand tu vois ton fils

hurler de douleur

pendant vingt heures

s’habituer au supplice

intégrer la peine

même inhumaine

considérer comme normal

d’être une plaie des pieds aux amygdales

et s’émerveiller d’une distraction

que tu extraies de tes passions

tu te dis sans blasphème

qu’il y a quand même

une grande force

dans cette pousse à la tendre écorce

une exemplarité, un horizon

qui te servira désormais de raison

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Marc Mahé Pestka

Ecrivain, game designer, explorateur de littérature interactive depuis quelques décennies, déjà.

2 réponses à un horizon

  1. Michel dit :

    Magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *