tu trouves que tu as
de grosses cuisses joufflues
de petits bras
des cheveux ternes et fourchus
la peau grasse et squameuse à certains endroits
les yeux d’un cocker drogué
l’attrait sexuel d’un petit pois
un ventre flasque comme une érection bourrée
la silhouette d’une loseuse
et l’esprit insignifiant d’une mondaine heureuse
mais dans mon regard tu seras une reine de beauté
tu sentiras que toi seule me fais désirer
tu seras l’héroïne d’un conte de carnaval
l’unique incomparable déesse d’un destin en cavale
puis nous continuerons nos chemins
riches d’une histoire
de onze mètres
sur le trottoir
vivants, parce qu’amants
sans lendemain

1 réflexion au sujet de “

Laisser un commentaire